中文 | Anglais | Español

Journée mondiale de la prévention du suicide

2008 WSPD

2008 - Pensée globale, planification nationale, action locale

(Cliquez sur le lien ci-dessus pour trouver des dépliants de la Journée mondiale de la prévention du suicide en anglais, français, allemand, italien, espagnol et chinois, et de trouver une liste des activités à travers le monde.)

Pensée globale - L'importance du problème
Pensée globale - La collaboration
Pensée globale - La recherche
Planification nationale - Une stratégie
Planification nationale - Évaluation
Planification nationale - Collaboration
Action locale - Implantation des programmes
Action locale - Initiatives communautaires
Action locale - Groupe de pression
Ce que nous pouvez faire pour appuyer la Journée mondiale de la prévention du suicide

La Journée mondiale de la prévention du suicide, une initiative de l’Association internationale pour la prévention du suicide (IASP) en collaboration avec l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a lieu chaque année le 10 septembre. Le thème retenu pour 2008 est «Pensée globale, planification nationale, action locale» Ce slogan, en provenance du mouvement environnementaliste, peut également s’appliquer à la prévention du suicide :

Le thème de cette année «Pensée globale, planification nationale, action locale», est l'occasion pour toutes les personnes concernées (le public, les organisations de charité, les communautés, chercheurs, praticiens, politiciens et décideurs, bénévoles et endeuillés par suicide) de joindre les rangs avec l'IASP et l'OMS en cette Journée internationale de la prévention du suicide en attirant l'attention du grand public sur le poids et les coûts inacceptables des comportements suicidaires, en faisant la promotion d'activités visant une meilleure compréhension du suicide.

PENSÉE GLOBALE - L’IMPORTANCE DU PROBLÈME

L'OMS estime qu'un million de personnes meurent chaque année par suicide. Ce chiffre équivaut à un taux annuel de mortalité par suicide de 14,5 par 100,000 habitants. La réalité est qu'à chaque minute deux personnes meurent par suicide dans le monde.

Dans plusieurs pays industrialisés, le suicide est souvent la deuxième ou troisième cause de décès chez les adolescents et les jeunes adultes et vient en treizième place comme cause importante de décès dans la population mondiale de tous âges. En plus des morts par suicide, plusieurs millions de personnes font des tentatives de suicide non fatales dans un contexte de détresse émotionnelle et ces tentatives causent énormément de souffrance aux personnes impliquées et à leurs familles.

On constate des variations substantielles des taux de suicide selon les pays. Cependant, il faut toujours être prudent lorsqu’on compare les taux de suicide puisque certains pays ont des données précises sur le suicide alors que d'autres n'arrivent pas à dénombrer de façon rigoureuse les morts par suicide. Les taux de suicide, tel que le rapporte l'OMS, sont plus élevés dans les pays de l'Est européen, y compris en Lituanie, en Estonie, au Belarus et dans la fédération russe. Ces pays présentent des taux de suicide de l’ordre de 45 par 100,000 habitants par année.

Par contraste, les taux de suicide sont les moins élevés en Europe méditerranéenne et dans les pays majoritairement catholiques de l'Amérique du sud (Colombie, Paraguay) et d'Asie (comme les Philippines) et dans les pays musulmans (comme le Pakistan). Ces pays présentent un taux de suicide de moins de 6 par 100,000. Dans les pays industrialisé du nord de l'Amérique, de l'Europe et de l'Océanie, les taux de suicide se situent entre ces deux extrêmes, oscillant de 10 à 35 par 100,000.

Plusieurs pays d'Afrique et d'Asie du Sud-Est n'ont pas de données sur le suicide. En 2009, l'IASP offrira aux pays d'Amérique du Sud l'opportunité de mettre en lumière le problème du suicide et de partager leurs connaissances en vue de développer des activités de prévention du suicide en tenant son 25e Congrès International à Montevideo, en Uruguay.

Le plus grand nombre de suicides se retrouve en Asie et constitue environ 60 % de tous les suicides dans le monde. La Chine, l'Inde et le Japon, à cause de leur importante démographie, comptent à eux seuls pour près de 40 % de tous les suicides dans le monde. Cependant, à cause de leurs populations considérables, certains de ces pays ne disposent pas d’un système complet de dénombrement des décès (y compris les suicides) et peuvent présenter des lacunes du point de vue de l'évaluation médicale ou du système d’enquête par coroner. De plus, des données précises sur le suicide peuvent s’avérer difficiles à obtenir dans le contexte où le suicide demeure un acte stigmatisé, criminalisé ou pénalisé.

Une recherche récente a tenté de contourner ces problèmes en vue d’une estimation plus précise des taux de suicide. Cette recherche a eu lieu dans l'état de Tamil Nandu, en Inde, et reposait sur l'utilisation d'interviewers spécialement formés afin de conduire des entrevues de type « autopsie verbale » auprès des membres des familles de plus de 39,000 personnes décédées. En utilisant cette approche, la recherche a prouvé que le taux de suicide était 10 fois plus élevé que celui rapporté officiellement à l’OMS. Si l'on peut appliquer ces résultats à d’autres pays, cela suggère que le nombre global de suicides dans le monde peut s'avérer, dans les faits, plus élevé que le million de décès préalablement avancé.

Haut

Pensée globale - La collaboration